Engrais vert

Niveau d'echelle :
Définition :

Un engrais vert est une culture intermédiaire semée sur une parcelle agricole dans le but de fertiliser la culture de vente successive, principalement via l’apport d’azote. Cette culture intermédiaire est semée entre deux cultures de vente (généralement entre deux graminées) ou en association avec la culture précédente. Les engrais verts sont des cultures intermédiaires à base de légumineuses. Ils assurent une amélioration de la structure du sol avec leur système racinaire et permettent un apport modéré de matière organique stable. Cette matière organique stable, tout comme l’apport d’azote pour la culture suivante, provient de la dégradation par la microfaune du sol (activité microbienne ou enzymatique). Cette dégradation du végétal est la résultante d’une destruction qui peut être :

  • mécanique (broyage, coupe, enfouissement, etc.)
  • réalisée à l’aide d’herbicides (principalement à base de glyphosate)
  • obtenue par le gel

Les engrais verts constituent un levier agronomique à part entière en mobilisant d’autres services écosystémiques associés aux cultures intermédiaires (réduction des pertes de nitrate, limitation de l’érosion, production de matière organique).

Leur utilisation en agroécologie permet de répondre à divers enjeux agronomiques. Ils donnent la possibilité de limiter l’apport de fertilisants minéraux issus de l’industrie pétrochimique. Cependant, si leur destruction est réalisée à l’aide d’herbicide, l’utilisation des engrais verts peut augmenter l’Indice de Fréquence des Traitements (IFT) d’une culture. L’engrais vert permet une meilleure durabilité des systèmes les employant grâce à leur enfouissement qui permet de créer de la matière organique stable qui reste présente dans les sols à plus long terme. Concrètement, il est possible de substituer – au moins en partie – les apports conventionnels d’engrais azotés de synthèse via le semis d’une légumineuse pendant l’interculture. De fait, l’utilisation des engrais verts peut constituer une première étape dans la construction d’une démarche agroécologique cohérente et durable.

Publié le 03 mai 2018
Références bibliographique :

Dictionnaire Environnement et développement durable. 2010. Engrais vert.

Leplatois Vedie H. 2005. Les engrais verts en agriculture biologique. Avignon, Institut Technique de l’Agriculture Biologique, 4 p.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.