Systèmes alimentaires durables

Niveau d'echelle :

Equivalents étrangers : Sustainable food systems (en)

Définition :

Les systèmes alimentaires correspondent à l’ensemble des règles de fonctionnement, des modes d’organisation, des technologies et des pratiques qui déterminent les modes de consommation, de production, de transformation, de conditionnement, de stockage et de distribution des biens alimentaires. Les systèmes alimentaires peuvent englober la gestion des déchets ou des résidus alimentaires, mais exclut les coproduits destinés à des usages non-alimentaires. Les systèmes alimentaires déterminent la qualité des biens produits et consommés, mais aussi les conditions d’accès aux aliments et leur qualité nutritive. En ce sens, ils remplissent différentes fonctions sociétales. Il leur est aujourd’hui fait injonction de contribuer à la durabilité du développement des sociétés humaines.

Selon les experts sur la sécurité alimentaire et la nutrition des Nations Unies, un système alimentaire durable assure la sécurité alimentaire et nutritionnelle pour tous, sans compromettre les bases économiques, sociales et environnementales permettant aux générations futures d’assurer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle. Ainsi, selon la FAO, ces systèmes doivent : i) permettre la protection de la biodiversité et des écosystèmes ; ii) être accessibles et culturellement acceptables ; iii) être économiquement loyaux et réalistes ; iv) être sûres, nutritionnellement adéquats et bons pour la santé ; v) optimiser l’usage des ressources naturelles et humaines, notamment en réduisant les pertes et les gaspillages dans les systèmes alimentaires.

Une diversité de systèmes alimentaires coexiste actuellement. On oppose schématiquement les systèmes alimentaires globalisés où sont produits, échangés et consommés des matières premières ou des denrées standardisées, aux systèmes alimentaires territorialisés. L’objectif principal de l’agroécologie est d’assurer la sécurité alimentaire des territoires tout en contribuant à leur durabilité sociale et au bien-être des populations locales. A cet effet, l’agroécologie s’appuie sur les fonctionnalités paysagères ou sur la biodiversité locale. Elle produit également des services écosystémiques, dont les effets se manifestent avant tout à l’échelle locale. En ce sens, elle a vocation, en s’insérant dans des systèmes alimentaires territorialisés, à contribuer à la durabilité des systèmes alimentaires.

Publié le 22 juin 2018
Références bibliographique :

FAO, 2012. Sustainable diets and biodiversity, B. Burlingame; S. Dernini (eds.). Biodiversity International, Rome. 309 p.

Plumecocq, G., Debril, T., Duru, M., Magrini, M.B., Sarthou, J.P. et Therond, O., 2018, The Plurality of Values in Sustainable Agriculture Models: Diverse Lock-in and Co-Evolution Patterns, Ecology and Society, Vol. 23, n°1, p. 21.

Laisser un commentaire