Souveraineté alimentaire

Niveau d'echelle :
Définition :

La souveraineté alimentaire est un droit des populations à décider de leurs propres stratégies et politiques pour garantir leur sécurité alimentaire tout en considérant les effets sur les autres. Elle garantit, par le biais de choix d’alimentation mais aussi de politiques agricoles ou commerciales, l’accès à une alimentation saine et durable. Il s’agit d’un concept global où social, économie, politique et environnement sont étroitement mêlés.

Issue des mouvements altermondialistes tels Via Campesina, la notion de souveraineté alimentaire prend son essor depuis les années 1990. D’après Olivier de Schutter, ex-rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation de l’Organisation des Nations unies, un consensus existe à présent « sur le fait qu’il faut aider chaque pays à se nourrir lui-même, et que la question de l’alimentation ne pourra pas être résolue par la concentration de la production dans les régions les plus efficientes, l’aide et le commerce international. »

Plus qu’un système de production, il s’agit aussi d’un système social qui remet l’alimentation au centre des préoccupations de la société. Hautement politique, cette idée suppose une adaptation à chaque population, avec l’environnement et le passé culturel qui lui est propre. La souveraineté alimentaire inclus aussi la préservation de l’environnement pour les générations futures.

En termes de modes d’actions, d’après Miguel Altieri, professeur d’agroécologie, la souveraineté alimentaire s’appuie sur l’agroécologie, qui peut assurer une sécurité alimentaire, tout en préservant les ressources naturelles et la diversité du vivant. D’autre part, l’indépendance vis-à-vis de l’agro-business permet de privilégier la diversité des productions locales. Le retour à de petites exploitations, à une agriculture familiale et paysanne, est un levier potentiel pour la souveraineté alimentaire.  Cette liste est non-exhaustive, et peut différer selon les acteurs et leurs aspirations sociales et politiques.

Publié le 08 janvier 2020
Références bibliographiques :

Anderson F. 2018. La souveraineté alimentaire tout de suite ! Guide sur souveraineté alimentaire.  European coordination Via Campesina, 34 p.

Décarsin Agathe. 2012. La souveraineté alimentaire ou le droit des peuples à décider de leurs politiques agricoles, IdeAs. Consulté le 15 octobre 2019. DOI : 10.4000/ideas.538

De Schutter O. 2011. Rapport du Rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation, Olivier De Schutter. Rapport présenté à la 16ème session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU, Mars 2011.

De Schutter O. 2014. Notre modèle agricole mondiale est à bout de souffle. Interview par Gilles van Kote pour Le Monde.

Fercot C. 2013. La souveraineté alimentaire: l’alimentation, au croisement de la politique et du droit, résumé de la communication. Lectures en sciences sociales, un séminaire de l’école française de Rome. Consulté le 15 octobre 2019.

Robin M. M. 2014. Les moissons du futur, comment l’agroécologie peut nourrir le monde. La découverte, 192 p. ISBN 978-2-7071-7914-2

 

Déposer et voir les commentaires

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.