Santé des sols

Niveau d'echelle :

Equivalents étrangers : soil health (en); salud del suelo (es)

Crédit photo : Hugo François
Définition :

La santé des sols correspond à la capacité du sol à fonctionner sur le long terme comme un système vivant, i.e., capable d’assurer une productivité de biomasse végétale compatible avec le maintien à long terme des fonctionnalités écologiques de l’écosystème naturel ou cultivé, de même que les processus connexes : participation à la préservation des ressources naturelles que sont l’air, l’eau et la biodiversité dans leurs dimensions quantitatives et qualitatives, et à la santé des plantes, des animaux et de l’homme en favorisant les processus physiologiques impliqués dans leurs systèmes d’autodéfense.

Cette définition, mettant l’accent sur les composants et les processus biologiques, a peu à peu émergé dans les années 2000 à partir de celle de la « qualité des sols » qui dominait dans les années 1990 et qui se focalisait presque exclusivement sur les aspects de fertilité physique et chimique des sols.

Publié le 24 août 2016
Références bibliographiques :

Organisation des nations unis pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). 2011. Produire plus avec moins. Guide à l’intention des décideurs sur l’intensification durable de l’agriculture paysanne. Chapitre 3 – La santé des sols. FAO Publications. 112p.

Déposer et voir les commentaires

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.