Gestion intégrée de la flore adventice

Niveau d'echelle :

Equivalents étrangers : integrated weed management (en)

Définition :

Ce mode de gestion regroupe l’ensemble des pratiques préventives visant à limiter l’émergence et le développement de la flore adventice pour faciliter, renforcer voire se substituer au désherbage.

Le fondement de la gestion intégrée s’appuie avant tout sur le couple succession culturale – gestion du travail du sol. Cette base sera complétée par des pratiques agronomiques d’interculture (déstockage, implantation de cultures intermédiaires) ou de prévention : assolement, nettoyage des outils, ordre de récolte des parcelles, entretien du bord des champs, introduction d’infrastructures agroécologiques

Différentes techniques additionnelles permettent d’esquiver les principales levées d’adventices (décalage de la date de semis, faux semis), de maximiser la couverture du sol ou de compenser les pertes dues au désherbage mécanique (augmentation de la densité de semis).

Enfin, l’agriculteur peut renforcer la stratégie globale en intégrant des choix non spécifiquement liés à la gestion intégrée de la flore adventice mais connus pour leur impact non négligeable. Ainsi le choix variétal (surtout en céréales) se base généralement sur des critères de précocité et de rendement mais peut aussi faire appel aux aspects concurrentiels du développement de l’appareil aérien. De la même manière, l’hygiénisation des fumiers par compostage ou le choix d’un système d’irrigation permettant le binage contribuent, à leur mesure, à la maîtrise de la flore adventice.

Pour s’inscrire dans une démarche globale agroécologique, ces pratiques doivent être ordonnées en complémentarité et en pertinence avec la problématique principale de l’exploitation ; il n’y a pas de combinaison universelle. Cette réflexion d’ensemble, comprenant des choix agronomiques sur plusieurs cycles de production, inclus dans un contexte pédoclimatique particulier à bien maîtriser, vise à limiter la nécessité d’un désherbage curatif en minimisant l’impact de la flore adventice sur la culture.

Publié le 02 avril 2019
Références bibliographiques :

Bertrand M., Doré T. 2008. Comment intégrer la maîtrise de la flore adventice dans le cadre général d’un système de production intégrée ? Innovations Agronomiques 3, pp. 1-13.

Chauvel B., Darmency H., Munier-Jolain N., Rodriguez A. 2018. Gestion durable de la flore adventice des cultures. Editions Quae, 354 p.

Debaeke P., 1997. Le désherbage intégré en grande culture : bases de raisonnement et perspectives d’application. Cahiers Agricultures Vol. 6, No 3, pp. 185-94.

Mischler P., Deytieux V., 2009. Gestion intégrée des adventices dans les systèmes de culture. Projet systèmes de culture intégrés. ALTERNATECH, section Agro-Transfert, 5 p.

Rodriguez A., Vuillemin F. 2014. Faux-semis et déstockage : deux techniques complémentaires. Chambre régionale d’agriculture de Midi-Pyrénées. Document réalisé dans le cadre d’une expérimentation nationale, DGAL (Ministère de l’agriculture), auprès de six régions. 2p.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.