Double et triple performance

Niveau d'echelle :
Définition :

La performance se définit comme la mesure de ce qui contribue à l’atteinte d’objectifs ou de résultats attendus. Elle fait ici référence à l’évaluation des états économiques, environnementaux et sociaux d’un système agricole. La double performance constitue en la mesure des deux premières dimensions alors que la triple performance intègre en plus la dimension sociale.

La triple performance rend donc compte de l’état des 3 piliers du développement durable. Elle est atteinte lorsqu’un système (i) est transmissible sur le moyen et long terme avec une production et un revenu viable, (ii) n’altère pas les ressources naturelles et productives en tendant vers le zéro impact environnemental et enfin (iii) contribue au bien-être de la personne et  au développement du territoire tout en gardant une démarche éthique (apporter des solutions face aux question de pénibilité, exposition aux risques, charge de travail, etc.). Ainsi, un système atteint la double ou triple performance en jouant sur plusieurs leviers complémentaires au lieu de se concentrer sur un seul.

Au niveau agricole, les nouveaux enjeux alimentaires et environnementaux amènent les professionnels à innover. Tous les acteurs sont touchés : équipementiers, agriculteurs, conseillers, chercheurs, etc. De nouveaux outils et pratiques culturales apparaissent, accompagnant les exploitants pour évoluer vers l’agroécologie. Ainsi, ils cherchent à (re)concevoir leurs agroécosystèmes en s’appuyant sur leurs fonctionnalités, telles que le renforcement des régulations biologiques ou l’autonomie en intrant. Ces fonctionnalités privilégient les raisonnements systémiques, en considérant l’exploitation agricole dans ses différentes dimensions : dynamique des écosystèmes, ancrages territoriaux, insertion dans les filières, etc.

La mise en œuvre dans de bonnes conditions de ces principes doit par construction conduire à une amélioration de cette triple performance. Par ailleurs, la santé publique, préoccupation grandissante dans la société, amène aujourd’hui les différents acteurs à se tourner vers ce qu’on appelle la quadruple performance.

Publié le 06 février 2018
Références bibliographique :

Marc Feix; Pierre Jacquemot. 2016. Le dictionnaire du développement durable. Revue des sciences religieuses [En ligne].

Frédéric Zahm; Adeline Alonso Ugaglia; Bernard Del’homme. 2013. L’évaluation de la performance globale d’une exploitation agricole. Synthèse des cadres conceptuels, des outils de mesure et application avec la méthode IDEA. 8ème Congrés du RIODD, Juin 2013, Lille, France. 32 p.

Inra. 2011. Document d’orientation 2010-2020. Paris.

Machenaud, G., Klein, P., Terrien, F., & Pasco, E. 2014. Agroéquipements et triple performance : freins et leviers pour la transition écologique. ABSOconseil, Centre d’Études et de Prospective du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt (MAAF).rapport final. 137p.

Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt – Alim’Agri. 2013. Transitions vers la double performance: quelques approches sociologiques de la diffusion des pratiques agro-écologiques, Centre d’études et de prospective- Analyse n°63, 2013.

Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt – Alim’Agri. 2013. Des systèmes de production visant la double performance économique et environnementale. Centre d’études et de prospective- Analyse n°60, 2013.

Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt – Alim’Agri. 2013. L’agro-écologie: des définitions variées, des principes communs. Centre d’études et de prospective- Analyse n°59, 2013.

Carole Robert. 2014. La loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et les forêts. Chambre d’agriculture n°1036. 2p.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.