Bioressource

Niveau d'echelle :
Définition :

Les bioressources, ou ressources biologiques, sont l’ensemble des matières originaires d’organismes vivants issus directement ou indirectement de la photosynthèse. Cela renvoie à la biomasse, soit l’ensemble des matières biologiques et éléments biotiques des écosystèmes, tels que les végétaux, les animaux, les micro-organismes ou les biodéchets.  Elles constituent des sources de matières ou d’énergies renouvelables et ayant une utilisation directe ou indirecte pour l’humain.

Les bioressources, produits carbonés issus de la photosynthèse sont aussi reconstituables à partir de celle-ci. Elles peuvent se substituer aux énergies fossiles. Elles permettent ainsi de limiter les émissions de gaz à effet de serre et de réduire la dépendance à ces ressources hautement polluantes et qui tendent à s’épuiser.

La production des bioressources regroupe les secteurs de l’agriculture, de la sylviculture, de l’aquaculture et de la pêche. Le secteur de l’agriculture est un grand fournisseur de bioressources : effluents d’élevages, déchets organiques, cultures et résidus de cultures. Ces bioressources sont valorisées à des fins alimentaires (humaine ou animale), énergétiques (biocarburants, chaleur, électricité), de réalisation de matériaux (matériaux biosourcés) ou de fertilisation organique.

L’ensemble des activités de production et de transformation des bioressources définissent la bioéconomie. Cette dernière permet d’exploiter et de valoriser de façon efficace et durable les ressources biologiques. Elle s’applique à de nombreux domaines tels que l’agro-alimentaire, la santé, la chimie, le textile ou le bâtiment.

Ressources renouvelables à haut potentiel, les bioressources permettent de réutiliser le carbone et d’en limiter les émissions. Elles s’inscrivent ainsi dans les démarches de développement durable et d‘économie circulaire. Par leurs propriétés renouvelables et inépuisables, les bioressources s’intègrent également dans les pratiques agroécologiques qui visent en partie à limiter l’utilisation de ressources sensibles (pesticides, énergies fossiles…) en maximisant le recours aux processus naturels et aux services écologiques.

Publié le 24 mars 2020
Références bibliographiques :

Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie. 2014. « La biomasse agricole ». Consulté le 26 février 2020.

Clavreul L. 2005. « Les bioressources, un enjeu pour les filières agricoles ». Le Monde.fr. Consulté le 26 février 2020.

Delourme, I. 2017. « Chimie du végétal – Innover avec les bioressources ». Agriculteurs de France, n°228 mars-avril 2017,  18p. Consulté le 24 février 2020.

Le pôle de la bioéconomie (IAR). 2020. La bioéconomie française : Qu’est-ce que la bioéconomie. Consulté le 21 février 2020.

Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (alim’agri). 2019. « La bioéconomie, nouvelle vision du vivant ». Consulté le 20 février 2020.

Ministère de l’Agriculture, Ministère de l’Écologie, Ministère de l’Éducation Nationale, et Ministère de l’Économie. 2017. Une stratégie Bioéconomie pour la France – Enjeux et vision. 36 p. Consulté le 26 février 2020.

Nation Unies. 1992. Convention sur la diversité biologique.  32 p. Consulté le 26 février 2020.

Déposer et voir les commentaires

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.