Agriculture alternative

Niveau d'echelle :

Equivalents étrangers : alternative agriculture (en)

Définition :

L’agriculture alternative définit des systèmes de production s’éloignant des méthodes conventionnelles. La redécouverte de ces systèmes de production est éclairée par les concepts agroécologiques. Ces systèmes aspirent à atteindre des rendements durables tout en valorisant l’ensemble des ressources des agroécosystèmes.

L’agriculture alternative regroupe différents systèmes de production très divers tels que : agriculture biologique, agriculture durable, agriculture intégrée, agroforesterie, permaculture,…

Malgré leurs différences, ces systèmes se regroupent autour de valeurs communes. En effet, leurs itinéraires techniques ont tout d’abord été conçus pour préserver l’environnement et plus particulièrement le sol et l’eau. Ils cherchent aussi à limiter voire supprimer l’utilisation de produits phytosanitaires et d’engrais minéraux, grâce à respectivement au contrôle biologique et aux engrais et amendements organiques. Ils respectent au mieux les cycles naturels, par exemple en allongeant les rotations, en incluant des couverts végétaux ou en limitant le travail du sol. Ainsi, de par les productions choisies et leurs conduites, ces systèmes tendent à s’adapter au mieux à leur territoire.

Cette volonté de s’inscrire dans le territoire se traduit également par certaines caractéristiques sociales. L’agriculture alternative est souvent associée à une meilleure qualité de vie, objectif généralement recherché par les personnes la pratiquant pour s’inscrire dans le tissu social local et proposer des produits de qualité (nutritionnel, à faible impact environnemental, etc.).

Tout en incluant ces pratiques respectueuses de l’environnement et des personnes, elle permet d’assurer l’efficacité et le profit des exploitations agricoles en développant notamment la transformation sur la ferme, les circuits courts, l’agritourisme…

De par les concepts, objectifs et dimensions biotechniques comme socio-économiques qu’elle véhicule, l’agriculture alternative s’apparente à l’agroécologie. Elle est parfois évoquée en parfaite synonymie à cette dernière, du moins avec une forte convergence de sens.

Publié le 13 décembre 2018
Références bibliographiques :

Altieri M. 1986. L’agroécologie, Bases scientifiques d’une agriculture alternative. Edition Debard. 237p. ISBN 2867330297

InPACT. 2018. « Les agricultures alternatives ». 2018. Site web, consulté le 07 octobre 2018.

Pervanchon F., Blouet A. 2002. Lexique des qualificatifs de l’agriculture. Courrier de l’environnement de l’INRA. Vol 45.

Laisser un commentaire

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.