Permaculture

Date de la dernière mise à jour : 19/12/2018

Permaculture

Date de la dernière mise à jour :

La permaculture est un système de culture intégré et évolutif s’inspirant des écosystèmes naturels. C’est également une démarche éthique et une philosophie qui s’appuient sur 3 piliers : « prendre soin de la Terre, prendre soin des humains et partager équitablement les ressources ». La société associe généralement permaculture avec maraîchage et jardinage amateur.

Le terme permaculture est né en 1970 en Australie sous la plume de Bill Mollison et David Holmgren qui se sont inspirés des pratiques du japonais Masanobu Fukuoka. Initialement, la permaculture était envisagée comme un système de culture résilient, stable et durable. En effet, ce système valorise une agriculture pérenne, n’épuisant pas les sols et non polluante, en limitant la production de déchets. Pour arriver à ces objectifs, les cultures sont diversifiées et adaptées aux conditions locales (température, hygrométrie,…). L’utilisation et la valorisation de la biodiversité environnante font partie des éléments fondateurs de la permaculture. Cette dernière cherche également à être autonome et auto-suffisante, ce qui se traduit par une bonne efficacité énergétique. Cela n’empêche pas ce système d’être productif et d’innover avec les technologies actuelles.

Plus largement, ceux qui pratiquent la permaculture souhaitent obtenir une société durable. En effet, la permaculture inclut aussi une dimension sociale à ne pas négliger. Cela se manifeste par exemple par de l’éco-construction, l’utilisation d’énergies renouvelables, de nouveaux modes de communication (communication non violente) et de nouveaux principes économiques comme par exemple l’économie circulaire. La permaculture est donc « énergétiquement, écologiquement et socialement efficace ».

Pour conclure, il existe de nombreuses manières de pratiquer la permaculture, mais toutes incluent les concepts agroécologiques et d’agriculture biologique. Ceux qui pratiquent la permaculture considèrent qu’ils vont plus loin que ces notions en incluant plus globalement l’environnement, en s’inspirant des écosystèmes naturels, et en insistant sur les dimensions éthique et philosophique.

Permaculture3
Crédit photo : CC BY NC SA Aria Nadii, Flickr

Références à explorer

Anani S., Gaffarel J., et al. 2017. Synthèse des définitions de la permaculture. Site web, consulté le 27 octobre 2018.

Aquaportail. 2017. Permaculture: définition et principes. Site web, consulté le 27 octobre 2018.

Bedouet B. 2017. Permaculture et agroécologie, Créer sa micro-ferme. Rustica Editions, Paris. 320 p.  ISBN 2815309262

e-RSE. 2018. Permaculture, c’est Quoi ? – Définition, Principes et Applications de La Permaculture. La RSE et Le Développement Durable En Entreprise. Site web, consulté le 07 octobre 2018.

Hervé-Gruyer P., Hervé-Gruyer C. 2017. Permaculture, Guérir la Terre, Nourrir les Hommes. Actes Sud, Paris. 367 p. ISBN 2330074166

Leclerc B. 2017. Le grand livre de la permaculture, 2ème édition. Leduc.s Editions, Paris. 288 p. ISBN 1028504322

Mayo C. 2014. Le guide de la permaculture au jardin, pour une abondance naturelle. Terre vivante, Mens. 160 p. ISBN 2360981250

PermacultureDesign. 2017. Comment définir la permaculture simplement ? Site web, consulté le 07 octobre 2018.

Ces définitions pourraient également vous intéresser

Agriculture de précision

Régime sociotechnique

Régime sociotechnique

Système socio-technique en restauration collective

Système sociotechnique

Les échanges autour de la définition :

  • S

    Sonya

    Plutôt que « prendre soin des hommes », l’expression « prendre soin des humains » est plus cohérente avec une approche globale permaculturelle et agroécologique.

    Afin de vérifier ce propos, je suggérerais non pas de puiser des références dans des ouvres savants sur la permaculture, qui datent de leur édition, mais de poser la question à un public sensible à cette démarche : je suis certaine que le nombre de personnes qui argumenteraient en faveur du terme « hommes » serait très minoritaire, même parmi les personnes qui ne se sont pas encore posées la question.
    Autre façon plus simple : une simple traduction de l’anglais « people » ou « humans » se traduit comme « humains » et non « hommes » (avec ou sans le majuscule).

    • V

      vgarandel

      Bonjour,
      Votre proposition est acceptée de l’auteur. J’intègre la modification dans le texte.
      Cordialement
      Véronique Batifol, Coordinatrice du dictionnaire d’agroécologie

  • F

    F. Carbonne

    bonjour
    Si la permaculture a une dimension politique (‘société durable’) voire philosophique, il serait intéressant de faire apparaitre le niveau d’échelle ‘territoire’… voire ‘générique’ (ou plutôt ‘sociétal’ , ‘systémique’ ou ‘global’ ?).
    merci

    • V

      vgarandel

      Bonjour,
      Merci pour votre intérêt pour cette définition. J’ai transmis vos remarques aux auteurs pour qu’ils puissent y répondre.
      Cordialement
      Véronique Batifol, Coordinatrice du dictionnaire d’agroécologie