Agrobiodiversité

Date de la dernière mise à jour : 22/08/2016

Agrobiodiversité

Date de la dernière mise à jour :

Les auteurs :

Laurent Hazard,

Synonyme(s) :

Biodiversité agricole

Équivalent(s) étranger(s) :

Agrobiodiversity (en); Agrobiodiversidad (es); Agrobiodiversität (de)

Réalisation Hugo François, ENSAV, 2016

L’agrobiodiversité, ou biodiversité agricole, est la part de la biodiversité reconnue comme ressource par des agriculteurs pour la production agricole. Elle correspond à la diversité des organismes vivants gérée consciemment par l’agriculteur. Comme la biodiversité, l’agrobiodiversité se décline en trois niveaux d’organisations qui interagissent entre eux : diversité génétique, spécifique et agroécosystémique.

L’agrobiodiversité génétique comprend pour chaque espèce domestiquée et utilisée en agriculture l’ensemble des variétés végétales et des races animales créées par l’homme depuis le néolithique. A cela s’ajoute leurs apparentés sauvages qui constituent un réservoir de diversité pour l’amélioration génétique de ces variétés et races.

L’agrobiodiversité spécifique correspond à la diversité des espèces prenant part à l’agroécosystème, qu’elles soient domestiques ou sauvages mais dont la survie est inféodées à la pratique agricole. Ces dernières sont appelées plantes messicoles : le bleuet ou le coquelicot sont des plantes messicoles qui ne se développent que dans les champs de céréales. Le développement de l’agroécologie amène désormais à considérer comme faisant partie de l’agrobiodiversité l’ensemble des espèces jouant un rôle dans les processus écosystémiques qui soutiennent la production agricole, comme par exemple la faune et la flore du sol.

La biodiversité agroécosystémique décrit la diversité des habitats écologiques et de leur agencement dans le temps et dans l’espace à l’échelle d’un champ, d’une ferme ou d’un paysage. Elle inclut les cultures, les habitats semi-naturels comme les prairies permanentes, les haies… et les habitats naturels comme les mares, les bosquets qui se trouvent inclus dans le paysage agricole. L’importance et l’organisation de cette agrobiodiversité jouent un rôle déterminant dans la fourniture de services agroécosystémiques. Elle est un élément clé de la sécurité alimentaire, la santé et le bien-être de l’Homme. Néanmoins, à l’instar de la biodiversité, l’agrobiodiversité s’est érodée de façon très préoccupante depuis la fin du 19ème siècle. Sa conservation fait l’objet de mesures spécifiques (conservation des ressources génétiques, préservation des éléments naturels…) en marge des actions entreprises sur la conservation de la Biodiversité.

Crédit photo : Hugo François

Références à explorer

AgriCultures Network. 2014. Editorial: Agrobiodiversité, sécurité alimentaire et lutte contre la pauvreté.

Alanovia. 2012. Divherba (vidéo)

Association Biodiversité Echanges et Diffusion d’Expérineces (BEDE). Laboratoires hors murs pour l’agrobiodiversité.

FAO. What is Agribiodiversity ?

Graines de Noé. 2015. Histoire de blé : les semences paysannes pour une agriculture durable en circuit court (Vidéo)

Ces définitions pourraient également vous intéresser

Agriculture de précision

Régime sociotechnique

Régime sociotechnique

Système socio-technique en restauration collective

Système sociotechnique

Les échanges autour de la définition :

  • T

    Teprine Baldo

    Pourquoi est ce qu’il n’y pas de mention du travail des femmes et les luttes agroécologiques qui sont mener depuis 1970 des paysannes dans le Sud. Le mouvement agroécologique est très ancré dans le mouvement des femmes agriculteurs et leurs luttent pour protéger leurs droits en tant que productrice agricole. viacampesina.org

    • V

      vgarandel

      Bonjour,
      Concernant notre définition de l’agrobiodiversité, nous avons opté pour une définition relativement technique. Il est évident que la conservation de cette biodiversité est très liée à la reconnaissance de l’activité des femmes dans beaucoup de pays. Au colloque Agroécologie de la FAO du 3 au 5 avril 2018, Mariam Sow déclarait « sans féminisme, il n’y a pas d’agroecologie ». Cette affirmation qui sous-tend une revendication trouve sa place aux cotés des droits fondamentaux que porte l’agroécologie en tant que projet politique : la parole aux sans-voix, la lutte contre l’accaparement des terres, l’éducation et la santé pour tous… Nous y faisons référence dans notre définition de l’Agroécologie de façon que vous jugerez sans doute trop globale en citant le combat pour la souveraineté alimentaire et l’agriculture paysanne, combat porté par les mouvements sociaux.

      Convaincu que l’exercice de la définition conduisait à des simplifications discutables, nous avons ouvert ce dictionnaire au débat et nous vous remercions d’avoir utilisé cette possibilité pour faire entendre votre point de vue.

      Cordialement
      Laurent Hazard