Agriculture biologique

Date de la dernière mise à jour : 05/02/2018

Agriculture biologique

Date de la dernière mise à jour :

Synonyme(s) :

AB

Équivalent(s) étranger(s) :

Organic agriculture (en); Agricultura orgánica (es); Organische Landwirtschaft (de)

Réalisation Julien Rouvier, ENSAV, 2018

L’agriculture biologique (AB) est un mode de production basé sur des pratiques agricoles qui excluent l’utilisation de biocides de synthèse et des organismes génétiquement modifiés (OGM) ou des produits obtenus à partir d’OGM. Elle cherche également à limiter son impact environnemental en réduisant sa consommation d’intrants et d’énergie fossile mais aussi en valorisant les processus naturels tels que le recyclage des matières organiques. En cela, elle a pour ambition de respecter le vivant depuis les microorganismes du sol jusqu’à l’être humain sans oublier les agroécosystèmes qu’elle sollicite. Plusieurs méthodes préventives peuvent être employées en agriculture biologique : les rotations culturales, la prophylaxie, la protection intégrée des cultures ; elles permettent de limiter les pressions dues aux bio-agresseurs ou la baisse de rendements. Concernant l’élevage, les animaux doivent être conduits en respectant une faible densité de chargement d’effectifs à l’hectare, nourris avec une alimentation d’origine biologique, soignés sans antibiotiques et leur bien-être doit être considéré grâce à une obligation de respect des conditions naturelles de vie, par exemple pâturage pour les bovins.

Le premier règlement européen à reconnaitre officiellement ce mode de production apparaît en 1991. Deux textes européens viennent règlementer l’agriculture biologique à partir du 1er janvier 2009 : les règlements CE de 2007 et 2008. Le contrôle de ces opérations est effectué par l’un des organismes agréés par les pouvoirs publics depuis la production jusqu’à la commercialisation en passant par la transformation. Ces contrôles permettent l’obtention de la certification et du label AB garantissant le bon respect des règles inscrites dans le cahier des charges.

Ce mode de production s’inscrit dans le processus de transition agroécologique. En effet, il tente de répondre aux enjeux alimentaires et environnementaux actuels en intégrant des principes de l’agroécologie qui visent à maintenir une alimentation durable et de qualité.

Crédit photo : Léa Nunzia Corrieras, ENSAV

Références à explorer

Alim’agri. 2017. « Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?  ». Consulté le 26 novembre 2017. Mis en ligne le 8 septembre 2017.

Agence Française pour le Développement et la Promotion de l’Agriculture Biologique – Agence BIO. « Le bio en quelques mots ». Consulté le 26 novembre 2017.

European Commission. 2016. « L’agriculture Biologique, c’est Quoi ? ». 19 septembre 2016.

Maïlys Bouttes, Arnaud Mansat. 2018. Huit Portraits d’éleveurs en conversion à l’agriculture biologique : Une série de témoignages sur les motivations et stratégies de conversion à l’AB. Projet de thèse de Maëlys Bouttes dirigé par Guillaume Martin (INRA UMR AGIR). Contributeurs : INRA, Chambre d’Agriculture de l’Aveyron, APABA. [Vidéos].

Ces définitions pourraient également vous intéresser

Agriculture de précision

Régime sociotechnique

Régime sociotechnique

Système socio-technique en restauration collective

Système sociotechnique